top of page
1/5

PRIX PAR PERSONNE TTC

A PARTIR EUR 0000 (prix sur demande)

(base 2 pers - circuit en groupe-départ garanti / Au départ de Mexico City)

MEXIQUE

Circuit Grand Tour du Mexique

14 JOURS / 12 NUITS

Jour 1

Samedi: MEXICO


Arrivée à l’aéroport International de Mexico et transfert à l’hôtel Krystal Grand Reforma ou similaire. Nuit.

Jour 2

Dimanche: MEXICO / TEOTIHUACÁN (100 km)


Visite de la Ville Capitale du pays.
CIUDAD DE MÉXICO, CDMX. Ville Capitale du pays. Siège des Pouvoirs Fédéraux. Fondée en 1521 par les espagnols sur les ruines de la Grande-Tenochtitlan, capitale de l’Empire Aztèque, jadis un grand lac sur lequel des îlots furent créés pour édifier dessus la ville. À une altitude moyenne de 2,240 m, avec un climat tempéré, c'est l’une des plus grosses agglomérations du monde, comptant plus ou moins 9'000,000 d’habitants. Elle est aussi connue comme la Ville aux Palais : elle possède un centre historique comblé de monuments de très différentes classes et époques : Palais des Beaux-Arts, Allée de la Reforma, Zocalo, Cité Universitaire, Stade Aztèque.
Continuation jusqu’à Teotihuacán situé à environ 1 heure de route de la capitale.
Déjeuner près du site archéologique de Teotihuacan

TEOTIHUACAN, ÉTAT DE MÉXICO. Site archéologique. Fondé autour de V siècle avant le Christ, le site fut abandonné par ses premiers habitants, les téotihuacains. Parmi ses constructions importantes nous pouvons citer la Pyramide du Soleil, celle de la Lune, les Palais des Jaguars et des Coquilles à Plumes et de Quetzalpapálotl. Il paraît avoir été occupé par des toltèques à une époque postérieure au VII siècle après le Christ, ceux qui auraient reconstruit une partie de l’ancienne cité, dont la Grande-Pyramide de Quetzalcóatl est témoin. On pense aussi que ce furent les aztèques qui, en passant par cet endroit durant leur pèlerinage, voyant les monticules des constructions en ruines, appelèrent par erreur la rue principale la Chaussée des Morts.
Retour et nuit à l’hôtel.

Jour 3

Lundi: MEXICO / PUEBLA / OAXACA (474 km)


Départ pour Puebla.


HEROICA PUEBLA DE ZARAGOZA, PUEBLA. Ville Capitale de l'État du même nom. Possède un riche patrimoine architectural. Dans cet ensemble de monuments on trouve nombre de constructions religieuses et civiles de style baroque et néoclassique : la Cathédrale, la Bibliothèque Palafoxienne, la Chapelle du Rosaire qui se trouve dans l’Église Saint-Dominique de Guzmán, l’Église de la Compagnie de Jésus, la Maison d’Alfeñique... De leur côté, le mole, les poivrons au nougat et les friandises régionales sont célèbres de par le monde. Visiter la capitale de Puebla est un délice pour tous les sens.
Déjeuner à Puebla, puis continuation par l’autoroute pour Oaxaca.
Arrivée à Oaxaca et nuit à l’hôtel Holiday Inn Express Centro Histórico ou similaire.

Jour 4

Mardi: OAXACA


Le matin, découvert du célèbre site archéologique de Monte Alban.


MONTE ALBÁN, OAXACA. Site archéologique. C’est le centre cérémoniel le plus grand et le plus important de la culture zapotèque. Il se trouve sur le sommet aplati d’une montagne. Parmi les constructions les plus intéressantes nous avons : La Grande-Place, les Plates-formes Nord et Sud, le Jeu de Pelote, la Plate-forme des Danseurs. D’autres édifications d’intérêt sont : le Palais, le Bâtiment J –depuis lequel on faisait des observations astronomiques. Les origines des premiers habitants sont encore aujourd’hui sujet de débat, puisque les archéologues n’ont pas réussi à les établir. Au vu de l’architecture, on a trouvé que cet endroit avait eu des contacts avec d’autres villes.
A la fin, on visitera un atelier d’Alebrijes (petits animaux fantastiques en bois) et où vous pourrez travailler sur votre propre pièce d’artisanat !
L’après-midi visite de la ville d’Oaxaca.

OAXACA DE JUÁREZ, OAXACA. Ville Capitale de l’État d’Oaxaca. Elle présente une architecture très intéressante que l’on peut observer en parcourant la rue Macedonio Alcalá; l’église Saint-Dominique de Guzmán, son ancien couvent, siège actuel du Musée des Cultures de Oaxaca ; le Zócalo, le Palais de Gouvernement, la Basilique de la Sainte Vierge de la Solitude. Plusieurs cultures qui augmentent sa richesse, donnent vie aux traditions, artisanat et saveurs uniques, se rendent ici. Une grande célébration est caractéristique de Oaxaca, la fête de la Guelaguetza.
Nuit à l’hôtel.

Jour 5

Mercredi: OAXACA / TUXTLA GUTIÉRREZ (567 km)


Départ à destination de Mitla. Visite de la zone archéologique.

MITLA, OAXACA. Site archéologique. Sur les bâtiments du site il y a des évidences d’utilisation de peinture murale. On note l’absence de motifs anthropomorphes sur ses structures, très fréquents sur l’ornementation chez d’autres cultures, et aussi le type de décoration utilisé pour décorer les temples, dit en dentelle de pierre. Il comprend cinq groupes d’architecture monumentale : les Groupes du Nord, des Colonnes, en Pisé, du Ruisseau et du Sud. Les Groupes en Pisé et du Sud reproduisent la tradition de places entourées par des palais sur des plates-formes, suivant le style de Monte Albán. Pour l’édification des bâtiments on a utilisé de grands monolithes en guise de linteaux et de colonnes ; il y a des dessins en grecques géométriques.
Continuation vers Tehuantepec (4 heures)
Déjeuner et départ pour Tuxtla Gutiérrez, la capitale de l’État de Chiapas (5 heures). Installation et nuit à l’hôtel Marriott ou similaire.

Jour 6

Jeudi: TUXTLA GUTIÉRREZ /SAN CRISTÓBAL DE LAS CASAS (68 km)


Transfert à l’embarcadère pour une promenade en barque à moteur dans les gorges du Canyon du Sumidero.


CANYON DU SUMIDERO, CHIAPAS. Paysage naturel. Cette énorme gorge a des falaises atteignant parfois les 1,000m de hauteur sur le niveau de l’eau, et se dresse sur les rives du fleuve Grijalva, qui atteint parfois une profondeur de plus de 250m. Sur les versants des rives il y a des kapoks, des pins et des noix-pains, où prennent refuge les atèles et le faisan, au large des crocodiles. Les jaguars et d’autres grands félins ont été déplacés par la présence de l’homme, mais ce n’est pas comme ça avec les oiseaux, donc on peut y voir des faucons, des oies, des aigrettes, des pélicans et, par un coup de chance, des harpies.

Après la visite, déjeuner et continuation vers San Cristóbal de las Casas.


SAN CRISTÓBAL DE LAS CASAS, CHIAPAS. Pueblo Mágico. Foyer de divers groupes indiens descendant des mayas; deux des plus nombreux sont les tzotzils et les tzeltals qui vivent dans les villages qui sont à côté de San Cristóbal de las Casas. La ville se compose d’une série de quartiers traditionnels, chacun d’eux, renommé par un métier ou coutume en particulier. Sites d’intérêt sont la Place Principale, le temple et l’ancien couvent de Saint-Dominique de Guzmán, le Palais de la Mairie, La Maison de la Sirène, la Cathédrale, le marché.
Arrivée et logement à l’hôtel Villa Mercedes San Cristóbal ou similaire. Après-midi libre. Nuit à l’hôtel

Jour 7 

Vendredi: SAN CRISTÓBAL DE LAS CASAS

Le matin, visite du marché local, l’un des plus authentiques de la région que des centaines d’indiens fréquentent au quotidien pour y vendre les produits de leur travail. Vous admirerez l’église de Santo Domingo de style baroque, édifiée en 1547. Puis route pour le village indien de San Juan Chamula et celui de Zinacantán.


SAN JUAN CHAMULA, CHIAPAS. Sanctuaire indien. On peut visiter l’église de Saint-Jean-Baptiste, au décor extérieur très simple. À l’intérieur, on peut voir la décoration des autels avec des saints habillés suivant les usages traditionnels indiens, en claire expression du métissage religieux entre les origines mayas et le catholicisme. Jour et nuit des rituels de guérison de maladies psychosomatiques sont exécutés, au milieu d’une profusion de copal, cierges, poules, fleurs et eau-de-vie. Attention : la prise de photos à l’intérieur du temple et aux grands personnages locaux est interdite, et il faut s’enregistrer auprès de l’Office de Tourisme local pour payer des droits de visite.
Continuation pour Zinacantán.

SAN LORENZO ZINACANTÁN, CHIAPAS. Sanctuaire indien. Village indien très près de San Cristóbal de las Casas, où on pourra apprécier la beauté de l’église Saint-Laurent et, en priorité, le magnifique travail artisanal des tisserandes qui avec le métier à ceinture fabriquent de formidables pièces telles que des huipiles, des nappes, des couvertures et des taies à coussin, toutes très colorées. Possibilité de visiter la maison des habitants pour approcher leur style de vie. La pratique religieuse est moins impressionnante que chez leurs voisins de San Juan Chamula.

Vous aurez l’opportunité d’apprendre à cuisiner une vraie « tortilla » tout en dégustant un petit verre de « pox », l’ancien élixir maya!
Retour à San Cristóbal. Nuit à l’hôtel.

Jour 8 

Samedi: SAN CRISTÓBAL DE LAS CASAS / PALENQUE 8191 km)


Départ pour 5 heures de trajet environ afin de rejoindre Palenque par une route de montagne. Vous admirerez le changement de végétation qui peu à peu se révèlera plus dense et tropicale au fur et à mesure que vous descendrez de 2100 mètres à 600 mètres d’altitude. Arrêt aux cascades d’Agua Azul formées grâce aux rivières Otulum, Shumujá et Tulijá. Les eaux prennent des colorations très variées de bleu –sauf à la saison des pluies, de décembre à mai-, dues au lit blanchâtre du fleuve produit par l’accumulation de cristaux de carbonate de calcium suite à un processus semblable à celui de la formation de stalactites. La végétation est de type forêt de montagne.
Déjeuner soit dans un restaurant rustique soit avec box lunch.
Arrivée à Palenque à l’hôtel Villa Mercedes Palenque ou similaire. Nuit à l’hôtel.

Jour 9

Dimanche: PALENQUE / CAMPECHE (362 km)


Le matin, visite du site archéologique.


PALENQUE, CHIAPAS. Site archéologique. Patrimoine Culturel de l’Humanité, Unesco, 1987. Il a été découvert en 1740. Il appartient à la période classique, et est situé au milieu de la forêt lacandone. La partie spectaculaire se trouve au sommet d’une montagne aplatie. Les bâtiments visibles sont : le Temple des Inscriptions –où on a récupéré le sarcophage de Pakal-, le Palais, l’Aqueduc, le Groupe de la Croix, le Jeu de Pelote, le Temple du Comte. La cité fut construite pendant la période classique sous le royaume de K’inich Janaab’ Pakal, mieux connu comme Pakal II ou Le Grand Pakal, qui dirigea Palenque entre 615 et 683.
Continuation pour Campeche avec déjeuner en route.
Arrivée à la « Ville historique fortifiée de Campeche ».

SAN FRANCISCO DE CAMPECHE, CAMPECHE. Capitale de l’État de Campeche. Patrimoine Culturel de l’Humanité, Unesco, « Ville historique fortifiée de Campeche », décembre 1999. Grand producteur de fruits de mer, possédant des réserves pétrolières discrètes. Port fondé en 1540 par Francisco de Montejo y León, « El Mozo », qui faisait possible l’échange de marchandises entre Nouvelle-Espagne et le Vieux Monde, dont le chewing-gum et le bois de Campeche (Haematoxylum campechianum). Les espagnols l’ont transformée en une ville fortifiée pour la protéger des corsaires. City-tour pour admirer : la Porte de la Mer, la Porte de la Terre, les Bastions de Saint-Michel, Notre-Dame de la Solitude et Saint-Charles; la Cathédrale, la Place Principale.
Logement à l’hôtel Plaza Campeche ou similaire
Nuit à l’hôtel.

Jour 10 

Lundi: CAMPECHE / MÉRIDA (169 km)


Départ pour Mérida. En chemin, visite du site archéologique d’Uxmal.


UXMAL, YUCATÁN. Site archéologique. Modèle de l’architecture Puuc, où les bâtiments sont construits suivant la technique de la dentelle en pierre, c’est-à-dire, les parois et les autres structures sont de gros noyaux d’argile et de débris dans lesquels des pierres finement taillées sont encastrées suivant des dessins géométriques très variés en haut-relief. Parmi les bâtiments exemplaires on peut compter : La Pyramide du Devin, élément sur lequel on voit la « gueule de serpent » en guise d’entrée au temple ; le Quadrilatère des Nonnes, la Maison aux Tortues, le Palais du Gouverneur.
Déjeuner à l’Hacienda Ochil.
Continuation pour Mérida.

MÉRIDA, YUCATÁN. Ville Capitale de l’État du Yucatán. Pôle commercial de la Presqu’île du Yucatán. Fondée en 1542. Les pierres taillées de l’ancienne cité maya ont été utilisées pour construire les nouveaux édifices de la nouvelle ville. Point de départ pour visiter de grands sites de l’archéologie maya. La Ville Blanche –la ville aux blancs de peau-, est siège de grands trésors d'architecture locale. City-tour: le Paseo Montejo, la Cathédrale, le Musée Régional d’Anthropologie et les meilleurs restaurants où goûter aux mets régionaux. Aussi une grande quantité d’anciennes haciendas sisalières alentour.
Logement et nuit à l’hôtel Presidente Intercontinental Villa Mercedes ou similaire.

Jour 11

Mardi: MÉRIDA / CHICHÉN ITZÁ / RIVIERA MAYA (309 km)


Départ pour la Riviera Maya et visite en cours de route du site archéologique de Chichén Itzá.

CHICHÉN ITZÁ, YUCATÁN. Site archéologique. C'est la cité la plus importante de la culture maya entre 900 et 1300 après le Christ. Parmi les édifices qu’on peut visiter nous citons : le Temple aux Guerriers, le Groupe aux Mille Colonnes, l’Observatoire dit aussi « le Coquillage », le Jeu de Pelote, le Puits Sacré, et la construction la plus impressionnante, « le Château », qui reflète le pouvoir religieux et politique de cette cité.
Déjeuner au restaurant de Chichén Itzá. Dans l’après-midi, continuation vers la Riviera Maya ou Cancun avec arrêt en route au Cenote Saamal pour une agréable baignade.
Arrivée à l’hôtel Barcelo Maya Beach en formule all inclusive, installation et nuit.

Jour 12

Mercredi: RIVIERA MAYA / CANCÚN
Transfert à l'aéroport de Cancun. Envol à destination de l'Europe

Jour 14

DESTINATION FINALE

Arrivée à destination finale

PLUS DE DÉTAILS CONCERNANT LES CONDITIONS ET PRIX SELON DATE DE DEPART

MERCI DE NOUS CONTACTER ET NOUS INDIQUER VOS BESOINS >>>>>>>>> DEVIS

bottom of page